Now reading
Le guide ultime des sous-vêtements masculins

Le guide ultime des sous-vêtements masculins

Trop souvent négligés, les sous-vêtements sont une partie primordiale de votre look. Mal choisis, ils peuvent faire des dégâts dans vos tenues ; bien sélectionnés, ils peuvent booster votre confort et votre confiance en vous.

A moins que vous ne travailliez en tant que chippendale, ou qu’une fois passé trois verres l’envie de vous déshabiller devienne irrésistible, vos sous-vêtements sont la plupart du temps réservés à votre seule vue. Pour autant, cela ne signifie pas qu’il ne faut pas vous occuper de vos sous-vêtements comme de vos autres vêtements.

Et ce n’est pas seulement dans l’éventualité où vous réussiriez à séduire une personne que vous voudriez ensuite ramener à la maison. Choisir et enfiler les bons sous-vêtements vous aidera en effet beaucoup à vous sentir à l’aise dans vos vêtements ; ce sera aussi l’occasion d’éviter des accidents comme la fameuse raie du plombier ou encore le boxer qui remonte au milieu du dos.

Pour que vos boxers, caleçons et slips ne vous jouent plus de mauvais tour, vous trouverez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Une rapide histoire des sous-vêtements masculins

La première trace de ce qui s’apparente à un sous-vêtement remonte à environ 5000 ans avant notre ère, il s’agit du pagne porté par les habitants de l’Egypte Antique. Cette pièce consiste en une bande de tissu enroulée et serrée autour de la taille. Dit plus simplement, le résultat ressemblaient à une couche pour adulte.

Il fallut attendre le 13ème siècle pour que les sous-vêtements, tels que nous les connaissons aujourd’hui, fassent leur apparition. Il s’agissait alors de sortes de boxers larges descendant jusqu’au mollets. Puis à la période de la Renaissance, les sous-vêtements sont devenus plus serrés et plus courts puisqu’ils se terminaient désormais aux genoux ; l’invention majeure de la période fut la création d’un rabat sur le devant, permettant aux hommes d’uriner sans avoir à se déshabiller. L’ancêtre de la braguette était née.

Les siècles suivant amenèrent peu de changement, si ce n’est peut-être quelques centimètres de longueur en moins. Mais c’est dans les années 1930 que les slips tels que nous les connaissons aujourd’hui ont fait leur apparition, challengeant ainsi les sous-vêtements qui jusque-là avaient surtout une forme de boxer. Les décennies suivantes ont ainsi vu les partisans des deux camps (slips et boxers) s’affronter.

L’importance des sous-vêtements s’est ensuite fait de plus en plus présente sous l’impulsion des créateurs et maisons de mode, qui ont vu là un marché juteux à conquérir. Les sous-vêtements affichant ainsi ostensiblement leur marque sont devenus monnaie courante, à tel point que ce vêtement destiné à être caché sous le pantalon s’est fait de plus en plus visible.

Ailleurs sur le web : l’histoire des sous-vêtements masculins (en anglais)

Quel type de sous-vêtements choisir

De tous les grands moments qui marquent la vie d’un homme (l’obtention du permis, le diplôme, le premier appart, le mariage ou encore la naissance d’un enfant), celui qui marque son indépendance est peut-être la première fois où il choisit ses sous-vêtements.

Mais ce qui marchait bien pour vous lorsque vous étiez encore adolescent n’est peut être plus aussi pertinent aujourd’hui. Et pour cause, votre corps a changé depuis vos 14 ans. Ainsi que vos besoins. Maintenant que vous êtes adultes, vous pouvez vous permettre une pièce plus confortable, plus flatteuse et qui apporte plus de maintien.

Les slips

Le slip se reconnaît à sa forme caractéristique en Y sur le devant. Si il ne convient pas à tous le monde, il offre un bon maintien et une coupe relativement proche du corps. Comme il ne fait pas de cadeaux, il est nécessaire de posséder une allure athlétique afin qu’il vous mette en valeur.

slip homme blanc

Article lié : choisir ses sous-vêtements selon sa morphologie.

Les boxers courts

Les boxers courts offrent une bonne couverture du haut des cuisses jusqu’au bassin, ainsi qu’un confort et une respiration de votre peau non négligeable. Cependant, ils ont aussi pour effet de se plisser et de remonter. Ce qui est non seulement désagréable, mais aussi peu esthétique lorsque vous portez des pantalons serrés. Pour éviter cela au maximum, veillez à choisir une coupe moulante mais qui compresse pas non plus la peau.

deux hommes en boxer court

Les boxers longs

Alors que la tendance depuis des siècles était au raccourcissement des sous-vêtements, le boxer long homme (ou trunk en anglais) sont particulièrement populaires depuis quelques années. Ils sont particulièrement appréciés par les coureurs et sportifs, car ils se glissent très bien sous des pantalons serrés et leggings. Ils tiennent également bien à la taille et offrent confort et respiration.

homme portant un boxer long gris

Les caleçons

Les caleçons sont les sous-vêtements qui offrent le moins de maintient et le moins de confort parmi les sous-vêtements. En revanche, ce sont les plus respirant. Si ils sont déconseillés avec les pantalons relativement près du corps (ils créeraient beaucoup de plis), ils peuvent se porter avec des jeans, chino et shorts droits voire oversize.

Le bon tissu pour vos sous-vêtements

Vous l’aurez probablement déjà compris, pour vos sous-vêtements, trois éléments sont primordiaux : la confort, le maintien et la respiration. Traditionnellement, les fabricants se sont pendant longtemps concentrés sur le coton, qui offre les trois. Toutefois, les innovations techniques modernes ont amené de nouveaux tissus sur le marché, qui méritent votre considération.

Le coton

Le classique parmi les classiques. Le coton est effectivement un bon choix pour vos sous-vêtements, car ses fibres sont naturellement respirantes, douces et hypoallergéniques.

Le jersey

Le jersey est un tissu doux et léger, qui est naturellement élastique. C’est un choix à privilégier si vous êtes souvent en mouvement. On pense notamment à ceux qui se déplacent souvent à vélo ou qui n’ont pas un travail de bureau.

La soie

La soie est souvent associée au luxe. Et pour cause, elle est plus chère à l’achat, mais aussi beaucoup plus douce. Un peu comme le cachemire. On note depuis quelque temps que les sous-vêtements masculins en soie disparaissent de plus en plus du marché. Ce n’est en fait pas une surprise, car si elle est extraordinairement confortable à porter et très respirante, elle est également très fragile. Elle s’abime ainsi plus vite et supporte moins les machines à laver.

Le mesh

Le mesh (parfois appelé tissu filet) est un nouveau tissu à mailles larges, très utilisé dans les sous-vêtements de sport. Il offre une grande respiration et est très léger. Si vous pratiquez un sport à haut-niveau, vous pourrez même trouver des mesh conçus pour aider à disperser la chaleur corporelle.

Les commandements des sous-vêtements

Il y a quelques règles à suivre pour tirer le meilleur parti de vos sous-vêtements.

Faites régulièrement le tri

Le principe des sous-vêtements, lorsqu’ils sont usés, c’est de les mettre une dernière fois et de se dire qu’à la fin de la journée, ils finiront à la poubelle plutôt que dans le panier de linge salle. Sauf qu’au moment de se déshabiller, ils finissent par réflexe dans ce panier. Pour éviter d’enfiler à nouveau des sous-vêtements que vous auriez honte de montrer, faites le tri dans votre tiroir à sous-vêtements deux fois par an. Tous les caleçons et boxer troués devront être jetés sans aucune pitié.

Prêtez attention aux tissus

On l’a dit, le coton est un bon choix dans la plupart des cas. Naturel, respirant et hypoallergénique, ses propriétés sont excellentes. Il absorbera également l’humidité naturelle du corps lorsque la température montera un peu trop. Cependant, pour des besoins particuliers, comme le sport, vous aurez peut-être besoin de tissus plus respirant ou plus flexibles. Et pour des occasions particulières, comme un rendez-vous, vous pourrez avoir envie de vous parer de soie.

Dit autrement, un bon choix est d’avoir une base de sous-vêtements en coton, complété par quelques modèles spécifiques adaptés à votre mode de vie.

La coupe fait tout

Comme toujours en matière d’habillement, la coupe et la taille d’un vêtements sont primordiales. Le soucis, c’est qu’on ne peut pas essayer ses boxers ou slips en magasin (pour des raisons évidentes d’hygiène). La clef pour avoir des sous-vêtements qui vous vont, c’est de vous restreindre à quelques marques dont vous connaitrez bien les coupes. Commencez par un seul modèle, et si il est convainquant, passez une commande plus importante.

Comment conserver vos sous-vêtements en bon état

Il n’y a rien de moins attirant que des sous-vêtements déformés et troués. Et même si personne d’autre que vous ne les verra, ce n’est pas une raison pour se laisser aller. L’estime de soi passe par ce genre de petits gestes.

Pour les laver, veillez à ne pas mélanger les blancs avec les couleurs, sans quoi vos boxers blancs ne tarderont pas à passer au gris. Pour la température, plus celle-ci est élevée, plus elle abime le tissu. Essayez donc de ne pas monter le thermostat et restez sur 30 degrés. Si vous portez de la soie, ce sera impérativement un lavage à la main.

Concernant le séchage, mieux vaut éviter le séchage en machine. Si possible, étendez les à plat afin qu’ils ne se déforment pas et qu’ils continuent d’épouser au mieux vos formes une fois enfilés.

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Scroll down to load next post