Now reading
Les meilleures baskets blanches masculines de tous les temps

Les meilleures baskets blanches masculines de tous les temps

Le retour des baskets

Tout comme Rome, l’histoire de la basket (ou sneakers) blanche ne s’est pas faite en jour. Si elle est aujourd’hui largement implantée dans le vestiaire masculin, il lui a fallu du temps pour parvenir jusqu’à nos dressings.

Si elle attire toujours plus de nouvelles marques, comme Common Projects, Alexander McQueen ou encore Tom Ford qui se sont mises à la fabriquer, ses premiers pas dans le vestiaire masculin remontent à plus de 80 ans.

La Converse Chuck Taylor fut une des premières sneakers à passer du monde sportif à l’univers de l’habillement quotidien. Après les JO de 1936, elle s’est largement popularisée aux pieds de Monsieur Tout-le-Monde. Elle fut rapidement rejoint par des marques comme Spring Court, Adidas ou encore Superga.

La sneakers a fait une nouvelle révolution il y a quelques années lorsque les designers ont commencé à l’associer avec des costumes, mais il ne faut pas oublier qu’il y a 50 ans, John Lennon avait déjà eu cette idée pour la Couverture d’Abbey Road.

Comme tout ce qui touche à l’univers du style, les sneakers changent. Si la tendance était jusqu’à très récemment aux baskets épurées, les nouveaux styles s’orientent plus vers des modèles plus larges ou rétro. Qu’elles soient en cuir d’Italie ou synthétique, toutes les sneakers ont un aspect en commun : elles sont l’outil ultime pour ajouter une touche de légèreté à un look.

Sélection des meilleures baskets blanches pour homme

La Stan Smith par Adidas

Difficile de commencer cette sélection par un autre modèle.

Probablement la plus connue des sneakers blanches, la Stan Smith a eu du mal à s‘imposer. Elle avait initialement été lancée sous le nom de Robert Haillet (du nom de son concepteur). Elle est ensuite devenue la Stan Smith, dans les années 1970, suite à l’accord de la marque avec le joueur de tennis américain.

Depuis 2014, Adidas a réussi à la populariser et à la propulser en tête des ventes à coup de marketing omniprésent et de partenariats avec des célébrités.

Passé à la postérité, son style sobre lui permet d’accompagner n’importe quelle tenue. Véritable caméléon, son principal défaut est ironiquement d’être aujourd’hui partout.

La Classic par Reebok

La Classic est née après la Stan Smith, au début des années 1980, alors que la marque était encore une entreprise appartenant à la famille Foster ; celle-ci avait lancé ses premières chaussures quelque 90 années plus tôt.

Initialement conçue comme une chaussure de sport en cuir, la Classic est vite devenue une icône du milieu streetwear, jusqu’à aujourd’hui. Elle colonise depuis quelques années les dressings plus casual.

La Chuck Taylor All Star 1970 par Converse

Lors de sa sortie, la Chuck Taylor All Star a opéré une petite révolution dans le monde de la sneaker. Si bien qu’elle reste aujourd’hui l’une des chaussures les plus populaires du monde ; une paire serait ainsi vendue toutes les 43 secondes.

Bien qu’on la trouve aujourd’hui dans toutes les variations de couleur, c’est bien en blanc qu’elle se démarque le plus.

La B721 de Fred Perry

Les meilleures paires de chaussures viennent souvent du sport, la B721 n’échappe pas à la règle. Ce modèle, dont la marque tire son nom du célèbre joueur de tennis et de tennis de table, se démarque par ses lignes épurées. Son logo presque invisible ravira les amateurs de sneakers discrètes.

L’Utra Boost par Adidas

Plus de six ans après la présentation de la première basket en tricot aux JO de Londres, cette nouvelle tendance n’a pas pris une ride. Avec la Flyknit Racer de Nike, l’Ultra Boost d’Adidas est la première à avoir lancé le mouvement.

L’un des principaux adeptes de ce modèle à sa sortie fut Kanye West, grâce à qui les ventes du modèle ont explosé. Elle est également été décliné en plusieurs variations, qui n’ont jamais égalé le modèle blanc.

L’Air Force 1 par Nike

 » De l’air dans une boite  » promettait la pub pour l’Air Force 1, lorsque ce modèle fut lancé en 1982. Pour beaucoup d’adeptes, le pari a été tenu. Devenu une icône pour les puristes, ce modèle fait partie des incontournables pour les sneakers addicts.

Particulièrement prisée dans le milieu du rap, elle s’adaptera à tous les dressings.

L’Achilles Low par Common Projects

Simple et épuré sont peut-être les deux adjectifs qui décrivent le mieux cette chaussure. Pas d’artifice, pas de signe distinctif, aucun accessoire ostentatoire : rien qu’une paire de sneakers blanches au style efficace par son dépouillement.

L’Achilles Low fut la première à porter la sneaker dans le monde du luxe. Simple, adaptable à tous les styles et fabriquées à la main dans des matériaux choisis, sa simplicité se suffit à elle-même.

L’Ace par Gucci

Vous l’avez pressenti à la lecture du titre, si dépenser plus de 500 € dans une paire de sneakers de luxe n’est pas dans vos habitudes ou envies, l’Ace de Gucci ne sera pas faite pour vous.

Ce modèle n’est pas le moins cher du marché de la sneaker, mais il se hisse parmi les plus stylés. Les détails cousus sur ses faces lui donnent un caractère bien à lui sans être ostentatoires.

L’Autenthic par Vans

Depuis les piscines vides dans les années 1970 jusqu’aux concerts, la Vans Athentic a accompagné les pas de nombreuses adeptes du skate. Ce serait toutefois de dommage de la limiter à ce public. Avec ses lignes simples et son blanc immaculé, à peine marquée par son logo, cette chaussure peut correspondre à de nombreux styles.

La Replica par Maison Margiela

L’univers militaire a beaucoup inspiré celui de la mode. Les uniformes et tenues ont inspiré les designers et créateurs depuis des siècles, à l’image des créations de Martin Margiela.

La Replica de cette maison est une amélioration de la German army trainer (chaussures militaires allemandes), initialement créée par les frères Adolphe et Rudolphe Dassler dans les années 1970. Elle est conçue dans des matériaux premium comme le cuir Italien.

Article lié : six vêtements nés dans l’armée

La Disruptor par Fila

Initialement conçue en tant que modèle féminin, la Fila Disruptor s’est ensuite répandue dans le monde masculin. Avec son apparence massive inspirée de la Triple S créée par Balenciaga, elle se veut plus accessible. C’est une porte d’entrée parfaite vers les modèles de baskets plus larges, qui sont de plus en plus mis en avant.

La Cotu Classic par Superga

Avec un costume, mieux vaut éviter les baskets tricot et les chaussures de course, ainsi que les sneakers en tissus. Mais pour toutes les autres tenues, une paire blanche unie est un choix sans risque. Comme la Cotu Classic de Superga.

Créée en 1925 (soit il y a près d’un siècle) et primée pour ses semelles en caoutchouc vulcanisé, cette chaussure et une alternative aux sneakers mainstream pour qui aime se démarquer. Elle est toute désignée pour la saison estivale.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>