Now reading
Automobile : prêt personnel, crédit ballon, LOA, LLD… quelles différences ?

Automobile : prêt personnel, crédit ballon, LOA, LLD… quelles différences ?

Il existe aujourd’hui différentes formes de financement pour acheter une voiture : prêt personnel, prêt auto, LOA, LLD ou encore crédit ballon. Explications et comparatifs.

Si il y a un domaine qui ne manque pas d’imagination, c’est bien le domaine du financement. Les cerveaux de la finance rivalisent d’idées pour créer de nouveaux produits permettant de financier l’acquisition d’une voiture. Il faut avouer que le marché français est séduisant pour ces acteurs du crédit, l’engouement dans l’Hexagone pour les voitures étant fort.

Pendant longtemps, c’est le crédit automobile qui était l’outil de référence pour l’achat d’un véhicule. Mais la variété des options de financements a rebattu les cartes de ce marché, si bien que le crédit classique n’est plus le moyen le plus le plus répandu pour s’offrir sa voiture.

On a ainsi vu l’apparition des nouveaux modes de financement s’ajouter à ceux traditionnels : LOA, LLD ou encore crédit ballon. Tour d’horizon de ces leviers permettant l’acquisition d’une voiture.

Le prêt personnel

Il s’agit du prêt personnel classique, à travers un lequel un organisme de crédit vous octroie une somme moyennant remboursement avec intérêts. Il est utilisable sans justification auprès de l’établissement prêteur, ce qui signifie vous pourrez utiliser les fonds pour autre chose que l’achat d’une voiture. L’avantage, c’est qu’il est simplifié dans ses démarches et que vous pouvez en faire ce que vous voulez. L’inconvénient, c’est que la voiture soit livrée ou non, vous serez tenu à son remboursement, contrairement au prêt affecté auto.

Le prêt affecté automobile

Le prêt affecté auto ressemble au prêt personnel, en cela qu’un établissement vous prête une somme pour l’achat d’une voiture. Toutefois, il s’en différencie par le fait qu’il ne peut servir qu’à l’acquisition d’une voiture. Vous ne pourrez donc pas utiliser les fonds comme bon vous semble, mais vous y gagnez en sécurité. En effet, si la voiture n’est jamais livrée ou se révèle défectueuse et que vous la retournez, vous n’aurez pas à rembourser le prêt.

Tandis que pour certain il est aisé d’obtenir un crédit auto facilement, ce n’est pas le cas de tous. Pour ces personnes, ou plus simplement pour ceux qui ne tiennent pas obligatoirement à être propriétaire de leur voiture, il existe d’autres solutions.

La LOA

La location avec option d’achat (LOA) est une forme de leasing (que l’on traduit par crédit-bail). En bref, la LOA vise principalement les particuliers alors que le crédit-bail est plutôt destiné aux professionnels. Mais dans les deux cas, le principe est le même : un établissement acquiert la propriété de la voiture (généralement une filiale du constructeur) et vous le loue pour une durée déterminée.

Le loyer est calculé selon plusieurs paramètres : le prix du véhicule, le kilométrage annuel autorisé, la durée de la location et les services inclus (assurance, entretien, etc.). Selon les modèles et les organismes, un apport pourra vous être demandé ; en règle générale, il tourne autour de 15% du prix du véhicule.

A la fin de la location (2 à 5 ans en moyenne), trois options s’offrent à vous : restituer le véhicule, prolonger la location ou régler un solde pour l’acheter. C’est une modalité de financement automobile adaptée pour les personnes qui souhaitent changer régulièrement de bolide et qui préfèrent que l’ensemble des frais liés à la possession d’une voiture soient inclus dans une mensualité, mais qui toutefois nécessitera souvent un apport.

A titre d’information, la part du leasing auprès des clients particuliers est en plein boom, il a été multiplié par six au cour des 10 dernières années.

La LLD

La location longue durée (LLD) possède des similarités avec la LOA, puisqu’elle consiste également dans l’achat et la location du véhicule par un organisme financier. Toutefois, les principales différences sont au nombre de deux. D’une part, il n’est pas possible en fin de location du contrat d’acheter la voiture (l’option d’achat n’est pas prévue). D’autre part, l’entretien, l’assistance et les réparations du véhicule sont automatiquement inclus dans le contrat.

Il est également à noter que contrairement à la LOA, un apport ne sera pas demandé. A la fin du contrat (1 à 5 ans), le véhicule sera revendu par l’organisme financier sur le marché de l’occasion. C’est là aussi une modalité de financement automobile adaptée pour les personnes qui aiment changer régulièrement d’auto et qui souhaitent que l’ensemble des frais liés à la possession d’une voiture soient compris dans une mensualité, le tout sans apport.

Article lié : le leasing, une autre façon de rouler

Le crédit ballon

Le crédit ballon mélange les caractéristiques des locations et du crédit. Comme pour la LOA et la LLD, vous n’êtes pas propriétaire de la voiture. En échange de la mise à votre disposition du véhicule, vous devrez régler des mensualités, pour une période pouvant aller de 12 à 48 mois. Mais la particularité de ce crédit, c’est que chaque mois, vous ne remboursez que des intérêts. Les mensualités sont donc plus faibles, mais vous ne remboursez pas de capital.

Un apport important est par ailleurs demandé en début de contrat, d’un montant entre 10 et 20 % du prix de la voiture. A l’issue de la période de location, les options qui s’offrent à vous sont les suivantes : acheter le véhicule contre le versement d’une somme définie dès la signature du contrat, restituer le véhicule et vous libérer du prêt, revendre vous-même le véhicule et rembourser le prêt, ou enfin prolonger d’un ou deux ans la location.

Article lié : LOA ou LLD, quelle formule choisir.

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>