Now reading
Style vintage : le guide des montres à gousset

Style vintage : le guide des montres à gousset

Guide du débutant pour les montres à gousset. Si vous aimez la belle horlogerie et les styles vintage, vous êtes au bon endroit. Au programme : histoire et différents types de montres à gousset.

Les montres à gousset font partie intégrante de l’histoire de l’horlogerie depuis le 16ème siècle. Elles sont l’ancêtre de ce qui deviendra la montre-bracelet (plus simplement appelée montre aujourd’hui). Avec leur héritage et leur style vintage, les montres à gousset continuent d’en séduire plus d’un. Ce guide a pour but de fournir à ceux qui débutent dans le domaine les informations essentielles sur cet objet. On passera ainsi en revue une rapide histoire des montres à gousset, avant de s’intéresser aux différents types qui existent.

Au 16ème siècle, l’Homme est parvenu à miniaturiser les mouvements d’horlogerie. Si bien qu’il fut désormais possible de les incorporer dans des boitiers de taille réduite qui se glissaient dans la poche, et d’attacher le tout à une chainette pour ne pas les perdre ou se les faire voler. La montre à gousset était alors née. Elle est restée un accessoire indispensable du style masculin durant de nombreuses décennies. Non seulement elle permettait de montrer son appartenance sociale et sa réussite, mais en plus elle permettait à tout moment de disposer de l’heure, ce qui n’était pas si évident à l’époque.

Après l’invention du bracelet-montre, sa cousine à gousset a connu un passage dans l’oubli. Comme tout ce qui touche à la mode est cyclique, ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne fasse son retour. Aujourd’hui, c’est chose faite. Certes, elle n’est plus aussi populaire et répandue qu’elle l’a été, mais elle a trouvé sa place dans les collections des amateurs de tocantes et de style vintage.

Article lié : sélection de montres de luxes à moins de 1 000 €

Une rapide histoire de la montre à gousset

L’invention qui a permis l’avènement de la montre à gousset revient à Peter Henlein, qui a conçu le ressort moteur, également appelé ressort de barillet. Avant la mise au point de ressort en forme de spirale, les horlogers fonctionnaient à l’aide de poids. La gravité tirant ces derniers vers le bas, cela créait une force qui alimentait la mécanique. C’est exactement le mécanisme que l’on retrouve dans les comtoises et horloges de parquet.

Le souci, avec cette technologie, c’était qu’elle n’était pas miniaturisable. L’invention d’Henlein a changé la donne, puisqu’il était désormais possible de disposer d’un objet miniature (le ressort de barillet) qui délivrait une force continue. Les autres pièces constituant la montre ont également été rendus miniatures, et il fut possible de faire le tenir le tout dans un boitier. Les premiers se portaient d’ailleurs sur une chaine passée autour du cou. Ils ne comportaient alors qu’une aiguille, les mouvements n’étant pas encore assez complexes pour pouvoir en faire tourner plusieurs.

A la fin du 17ème siècle, les montres commencèrent à être portés dans la poche, et plus autour du cou. La mode a séduit le Roi d’Angleterre Charles II (1630-1685) qui la repris à son compte. Voyant le souverain porter sa montre dans la poche de son gilet, la Cour copia cette habitude, et de là la tendance se répandit rapidement. Il faut avoir en tête que les monarques à cette époque dictaient pour beaucoup les habitudes et styles vestimentaires.

Jusqu’à la fin du 18ème siècle, les montres à gousset étaient encore considérées comme des objets de luxe, leur prix étant très élevé. Il était en effet nécessaire de disposer d’artisans expérimentés pour en fabriquer, et la révolution industrielle n’était pas encore passée par là. Puis suite à l’avènement de la mécanisation, la fabrication de ces montres a pu se standardiser. Elle est devenue plus rapide et moins chère, rendant les montres plus accessibles.

Au 20ème siècle, le besoin de disposer d’une montre plus pratique et résistante (notamment dans un contexte de Guerre mondiale), a mené à l’avènement du bracelet-montre. La montre à gousset s’est faite moins populaire. Elle n’a toutefois pas disparu et reste prisée des amateurs de belle horlogerie ou plus simplement de style vintage. Des sites comme Avenue Gousset se sont ainsi spécialisés en la matière.

Les différents types de montres à gousset

Il existe plusieurs sortes de montres à gousset. En fonction de votre style et de vos envies, le choix du modèle pourra donc varier. Certains mettent davantage l’accent sur le caractère utilitaire, tandis que d’autres sont davantage tournés vers l’esthétique. Initialement, les premiers modèles de montres à gousset étaient en forme d’œuf. Ils ne comprenaient en effet pas de verre pour protéger le cadran, il fallait donc les protéger des éléments extérieurs. Grâce au progrès technologique, il fut ensuite possible de les protéger de façon efficace. Les modèles purent alors être conçus dans une logique toujours plus complexe et esthétique.

La montre à cadran ouvert

La montre à gousset ouverte est l’une des plus anciennes et des plus traditionnelles. C’est aussi la plus fragile, car elle ne comprend aucun élément permettant de protéger le cadran. Ce qu’elle perd en résistance, elle le gagne toutefois en confort d’usage car il suffit de sortir sa montre pour lire l’heure. Elle notamment été conçue pour répondre aux besoins des employés des chemins de fer qui pouvaient avoir besoin de rapidement connaître l’heure.

La montre savonnette

La montre à gousset savonnette (appelée Full Hunter par les Anglais) comprend clapet qui protège le cadran. La montre résistera ainsi mieux aux affres du temps, et notamment aux chocs ou éraflures qui peuvent survenir dans et hors de la poche. Ce clapet offre également une surface supplémentaire où il est possible de réaliser des gravures, écrire des mots ou graver des armoiries.

La montre demi-savonnette

La montre à gousset demi-savonnette (ou Half Hunter) est un mélange des modèles à cadran ouvert et savonnette. Concrètement, cela signifie qu’elle comprend un clapet qui protège le cadran, mais qui est percé en son centre pour permettre de lire l’heure sans avoir à l’ouvrir.

La montre double savonnette

La montre à gousset double savonnette (ou Double Hunter) est une autre variation de la montre savonnette. Comme celle-ci, elle comprend un clapet protégeant le cadran. Mais elle affiche également un second clapet, situé sur la partie arrière. Cette variation est purement esthétique. Le mécanisme à l’intérieur est alors souvent de type squelette, c’est-à-dire visible et non caché par un cadran. Ainsi, en ouvrant les deux clapets de part et d’autre de la montre, son possesseur peut visualiser tout le mécanisme en mouvement. Cette catégorie se place plutôt dans les montres à gousset de prestige.

La montre double demi-savonnette

Enfin, la montre à gousset double demi-savonnette (Double Half Hunter) est un compromis entre les modèles doubles et demi-savonnette. Concrètement, elle possède également deux clapets, chacun d’eux étant perforé en son centre pour permettre de lire l’heure et d’observer le mécanisme, sans avoir à les ouvrir.

Ailleurs sur le web : l’histoire de la montre à gousset.

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Scroll down to load next post