Now reading
SOS trottinette électrique : combien coûtent les réparations ?

SOS trottinette électrique : combien coûtent les réparations ?

Le coût d’usage d’une trottinette électrique comprend son prix d’achat et les éventuelles réparations à effectuer. Guide pour comprendre ce que pourrait bien vous coûter votre engin.

2 millions, c’est le nombre d’utilisateurs de trottinettes électriques en France. Les nouvelles mobilités douces (vélos, trottinettes, hoverboard…) attirent de plus en plus de personnes qui souhaitent repenser leur façon de se déplacer. Parmi les engins stars de cette nouvelle tendance, on trouve la trottinette électrique.

L’acquisition d’un tel engin se base d’un côté sur les besoins de son futur utilisateur, et de l’autre sur le prix de vente. Mais ce dernier n’est pas le seul élément financier à prendre en compte. Comme pour tout appareil, des pannes et usures peuvent survenir. Afin d’anticiper au mieux les coûts de réparation, il est important d’anticiper combien votre trottinette électrique vous coûtera à l’usage.

Les principales marques de trottinettes électriques

Il existe aujourd’hui sur le marché un grand nombre de trottinettes électriques. Parmi cette myriade de constructeurs et revendeurs, certaines ont pris plus de places que d’autres. Si vous possédez ou comptez acquérir une trottinette dans le futur, il y a de fortes chances qu’elle soit estampillée avec le logo de l’une des marques suivantes.

Xiaomi

Depuis 2018, le constructeur chinois Xiamo a révolutionné le monde des mobilités électriques en proposant des modèles au design épuré, à la conduite agréable et au prix compétitif. Et parmi les modèles proposés par la marque, son fer de lance réside dans la M365. C’est un best-seller parmi les ventes de patinettes électriques, et c’est elle qui a permis à Xiaomi de devenir en quelques années un leader mondial dans le secteur.

Kaabo

Plus ancienne que Xiaomi, Kaabo a été créée en 2013. Sa particularité, c’est de proposer autant des trottinettes classiques que des modèles survitaminés. Parmi les patinettes qui ont fait parlé d’elles, on trouve la Kaabo Mantis, reconnaissable à sa fourche inversée ainsi qu’à son amortisseur central.

Dualtron

Dualtron est acteur majeur dans le domaine des trottinettes électriques tout-terrain. Elle appartient à la société Coréenne Minimotors, qui possède d’autres marques dans le même secteur. Elle s’est fait remarquée en 2015 lorsqu’elle a lancé ce qui est aujourd’hui son modèle signature, la Dualtron Ultra. Ce fut la première à proposer une double motorisation.

Article lié : une semaine sur le vélo électrique Garett Miller

Currus

Currus est une autre marque qui prend ses racines en Corée. Fondée en 2005, elle propose des modèles haut-de-gamme affichant également une double motorisation. Le design des modèles est assez agressif. Côté production, l’ensemble des opérations est réalisé en Corée, près de Séoul.

Zero

Zero est une marque Singapourienne qui s’est donnée pour mission de concurrencer Minimotors. Pour y parvenir, elle a choisi de soigner les suspensions et le freinage de ses modèles.

Sur le même sujet : vélo et trottinette, comparatif des coûts de réparation

Les principales pièces à remplacer

Si potentiellement toutes les pièces d’une trottinette peuvent être remplacées, certains sont plus sujettes à l’usure ou aux pannes. Passage en revue des principaux éléments qui seront susceptibles d’être changés.

La batterie

La batterie est l’un des éléments centraux d’une trottinette électrique. C’est elle qui fournit l’énergie pour actionner le moteur et les autres composants électroniques. La technologie que l’on trouve à l’intérieur est presque systématiquement au lithium-ion (tandis que précédemment les batteries auto étaient au plomb). Selon l’utilisation de votre trottinette, vous pouvez raisonnablement espérer une durée de vie entre 2 et 4 ans. La durée de vie exacte d’une batterie se calcul en cycles, qui correspondent à l’utilisation intégrale de l’énergie accumulée dans une batterie pleine.

Ce composant est celui qui coute le plus cher dans votre appareil. Si vous devez le changer, il faudra compter par exemple pour la Xiaomi M365 entre 150€ et 220€ (hors main d’oeuvre), sachant que la trottinette elle-même peut s’acheter neuve autour de 250 €.

Pour une trottinette électrique plus haut de gamme comme la Dualtron Ultra, il faudra compter plus de 1 200 € (là encore hors main d’œuvre), sachant que ce modèle neuf est vendu au mieux à partir de 2 500 €.

En définitive, le prix de remplacement d’une batterie peut s’avérer prohibitif et faire davantage pencher la balance vers l’acquisition d’un nouveau modèle.

Les accessoires de commande

Les petits accessoires de commande sont bien plus accessibles que les batteries. Contrairement à ces dernières, si ces petits accessoires sont sujets à une panne, leur remplacement ne devrait pas être trop onéreux. Il faudra par exemple compter une dizaine d’euros pour une bague d’accélération ou un câble moteur Xiaomi

Les pneus

Comme pour les voitures et motos, les pneus des trottinettes électriques sont un élément qu’il est impératif de conserver en bon état et qu’il faut changer régulièrement. Leur coût dépendra pour beaucoup de votre bolide : un pneu pour la Xiaomi365 reviendra à environ 13€, alors qu’il faudra compter 74€ pour une Dualtron, ou encore 39€ pour une Kaabo Mantis.

Les freins et le roulement

Les roues et systèmes de freinage des trottinettes électriques doivent délivrer une performance suffisante pour que la vitesse soit maitrisée. Ce qui induit des coûts de pièces généralement plus élevés que pour des appareils mécaniques comme un vélo traditionnel.

Concrètement, il faudra par exemple compter environ 50 € pour un frein à disque Xiaomi, ou environ 25 € pour une jante sans pneu de la même marque. Chez Dualtron, un câble de frein coûtera environ 15 € tandis qu’une jante se négociera entre 65€ et 85 €.

Cependant, si c’est tout le moteur (contenu dans une roue) qu’il faut changer, le coût sera à nouveau élevé (entre 90€ et 150€ pour une Xiaomi), reposant à nouveau le dilemme de la réparation ou du changement d’appareil.

Le coût de la main d’œuvre

En plus du prix des pièces, il faut souvent rajouter le coût de la main d’œuvre. Si celui-ci diffère très largement selon les magasins, une chose est certaine : le temps passé sur une trottinette pour changer une pièce n’est pas négligeable.

Contrairement à d’autres moyens de locomotion comme le vélo, la trottinette est composée d’un grand nombre de composants électroniques difficilement accessibles. Il est souvent nécessaire d’en démonter et débrancher plusieurs pour parvenir à extraire celui que vous souhaitez remplacer. Ce qui induit un temps passé par le réparateur plus important, et donc une facture un peu plus lourde.

Conclusion

Les coûts de réparation d’une trottinette électrique peuvent rapidement être élevés, jusqu’à atteindre quasiment le coût d’achat de l’appareil. Ainsi, en fonction de la panne et des pièces à réparer, la décision de procéder à cette réparation ou d’acheter un nouveau modèle penchera en faveur de l’une ou l’autre des solutions. Ces coûts relativement élevés s’expliquent notamment parce que le marché des pièces de remplacement n’est pas encore très développé. Les prix restent donc relativement élevés pour les pièces électroniques.

Inversement, pour les petites réparations faisant appels à des pièces présentant un faible degré technologique, la réparation sera une option peu chère.

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Scroll down to load next post