Now reading
Atelier Particulier, éditions limitées.

Atelier Particulier, éditions limitées.

 

Atelier Particulier, éditions limitées.

 

DSC_1476

 

En matière de mode, deux mondes s’opposent. D’un côté les grandes collections, permanentes ou saisonnières. De l’autre, les collections éphémères produites en éditions limitées. Ces secondes sont plus rares, plus difficiles à dénicher et (donc) plus précieuses. Il faut en avoir connaissance et être au bon endroit au bon moment. Emanant de créateurs souvent moins connus, ces éditions temporaires sont un vivier sans fin pour les adeptes de mode : sans cesses renouvelées, elles comprennent généralement de riches créations, avec ce petit plus qui fait le tout.

La France porte haut l’étendard de la création de qualité, ce qui nous est une fois de plus prouvé via un label : Atelier Particulier.

 

Atelier Particulier, le luxe accessible ?

 

Le luxe est généralement ce qui est réputé comme réservé à une élite, une minorité pouvant se l’offrir tandis que la majorité pourrait à peine se permettre d’en rêver. Ce qui est vrai, à moins de faire de grands efforts sur le budget. Toutefois, Atelier Particulier a choisi de prendre à contrepied ce constat.

tumblr_msn0e1oXUc1shvkjao1_r1_500
On brise la logique ?

 

 

Connaissiez-vous la règle du « dix fois » ? Non ? Moi non plus. Cette règle voudrait qu’en matière de mode de luxe, chaque pièce soit vendue dix fois son coût de fabrication. Finalement ce qui constitue réellement l’aspect luxe n’est plus la qualité (pourtant présente) des pièces mais bien le prix que l’on met pour les acquérir. Ainsi plus le prix augmente, plus les produits seraient achetés par les personnes ayant les moyens de le faire. Pour la culture, beaucoup de sociologues sont arrivés à cette conclusion (tapez « bien de Giffen » dans Google pour plus d’explications).

Retour dans le monde de la mode. Si ce mécanisme fait le bonheur de l’industrie du luxe, il laisse beaucoup de personnes sur le carreau. Toutefois, avec des labels comme Atelier Particulier, il est aujourd’hui possible de s’offrir ces vêtements.

Comment ça marche ? Il doit forcément y avoir un truc. Oui, il y en a un : le bon sens. Le mode de distribution choisi repose sur le crowdfounding. Ce terme anglais que l’on peut traduire par financement participatif consiste à supprimer tous les intermédiaires, pour ne laisser subsister que les créateurs et vous. C’est vous qui choisissez de financer directement le projet.

Résultat, Atelier Particulier peut proposer des pièces 2 à 3 fois moins chères que celles présentes en grande distribution à qualité équivalente. Le luxe à porté de main ? Objectif atteint.

Après avoir lancé des écharpes et des cravates, Atelier Particulier s’est cette fois-ci frotté aux chaussettes. Messieurs, il ne faut pas négliger cette partie de la tenue !

 

 

Test et avis.

 

Ces pièces sont en laine de mérinos, un tissu reconnu pour sa qualité.

mouton mérinos
Concrètement, elles sont issues de cette bête.

 

Et effectivement, visuellement, la laine est très régulière et de bonne facture. Au toucher, elle ne pique pas mais est au contraire très douce, de plus elle se révèle très légère. Pour ce qui est des colorations, rien à redire, les couleurs sont vives et uniformes. Enfin pour les coutures, elles sont parfaitement finies, sans accrocs. Ma crainte était qu’étant montantes, ces paires tiennent trop chaud. Mais la finesse du tissu s’est révélée efficace pour éviter ce désagrément.

In fine, il est légitime d’affirmer que ces pièces rentrent dans la catégorie luxe.

 

DSC_1473

DSC_1471

DSC_1495

 

Imaginez. Vous souhaitez mettre ce chino rouge qui vous plait bien. Vous pensez donc à l’assortir avec vos chaussures en cuir marron, et vous aurez raison. Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Il serait dommage d’altérer le tout avec une paire de chaussettes blanches, ou pire. On pousse l’effort vestimentaire jusqu’aux chevilles et on accorde le tout.

 

AP

 

La vente se passe sur la plateforme justement basée sur le financement participatif Ulule. Mais faites vite, elle se terminera le 31 mars !

Il est peut-être temps d’abandonner les chaussettes décathlon, non ?

 

Une question subsiste : quand se mettront-ils à l’automobile, histoire d’acquérir une MG ou une Aston Martin à prix raisonnable ?

3 Comments

  1. AndyBop mars 6, 2017

    Hello,
    Article qui date un peu, mais bon, sait-on jamais… Je vais régulièrement piocher des accessoires dans le dressing des hommes. Cela fait une semaine que j’ai découvert Atelier Particulier et je suis déjà conquise. Néanmoins, j’avais une petite question : dans quel état sont tes chaussettes (drôle de question, je sais) ? Je souhaite commander une de leur écharpe en laine, mais j’ai peur que celle-ci ne peluche au bout de 3 mois…
    Merci !

    1. Thomas mars 7, 2017

      Salut, elles tiennent bien ! Pour le coup leur durabilité a bien été éprouvée.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>