Now reading
4 erreurs à éviter avec une chemise.

4 erreurs à éviter avec une chemise.

En matière de style, le principale réside surtout dans l’originalité et la touche personnelle que l’on se donne. L’inspiration et le goût sont donc les maitre mots, mais il y a également quelques commandements à respecter. Il n’y en pas beaucoup mais leur méconnaissance ne pardonne pas sur une tenue.

 

Capture d’écran 2014-04-23 à 20.13.36

1 – Plus de 15 boutons tu ne porteras pas.

 

Revenons aux essentiels : le rôle d’un bouton consiste à… boutonner. Certes c’est l’évidence, mais beaucoup trop de chemises proposent une myriade de boutons inutiles, censés être ornementatifs. C’est une véritable faute de goût, un bouton peut être beau mais rien ne justifie d’en coller à tord et à travers un peu partout. Débutons la guerre des boutons.

15 boutons, c’est donc le grand maximum : les 7 traditionnels pour fermer la chemise + potentiellement un sur chaque avant-bras et deux au niveau de chaque poignet + potentiellement 2 au niveau du col pour le tenir (si vous êtes adeptes du col américain). Cela en fait au total 15 ; le moindre intrus supplémentaire devrait être chassé illico presto. Sus à l’envahisseur !

 

 

2 – Les manches courtes tu banniras.

 

Les manches courtes sont à la chemise ce que la basket est smoking : une faute de goût. La chemise se porte avec des manches longues qui peuvent être retroussées jusqu’au coude, pour rechercher un effet un peu négligé, mais en aucun cas la chemise à manche courte accompagnera bien un look. Quitte à la jouer court, il vaut mieux porter un tee-shirt ou un polo.

Certains vont même jusqu’à l’assortir avec une cravate. A éviter à tout prix sous peine de tuer votre style.

 

 

3 – Plus de trois couleurs tu éviteras.

 

La règle des trois couleurs, vous connaissez ? C’est une des rares règles fondamentales en matière vestimentaire : une style idéalement assorti ne comporte pas plus de trois couleurs, sous  peine de rendre un effet sapin de Noël (c’est sympa mais pas plus d’une semaine par an). Si vous voyez une chemise arborant plus de trois couleurs, fuyez pauvre fou (les cinéphiles reconnaitront la réplique) !

Certaines chemises sont colorées, ce n’est évidemment pas une faute de goût en soi, des looks colorés peuvent rendre un bel aspect. Mais de telles couleurs seront à contrebalancer par une tenue sobre afin d’atténuer le tout de rendre un ensemble équilibré.

Ce n’est toutefois pas une règle absolue, des styles mêlant plus de trois couleurs peuvent se révéler très concluant. Il faut alors voir au cas par cas. Mais si commencez par mélanger 46 couleurs, ça part mal d’avance.

 

 

4 – Un col adapté tu porteras.

 

En règle général, le col n’est pas un détail qui risque de faire rater votre tenue. Si certains ont une fonction bien définie (comme le col cassé destiné au noeud papillon, cf. la leçon à ce sujet). Mais certains assemblages peuvent mal passer. Si par exemple vous arborez un col italien (assez large) avec un noeud pap de petite taille, le tout ne sera pas harmonieux, il en faudra adapté à la taille du col. Au même titre qu’une cravate large s’associera mal avec un petit col. Le tout, c’est trouver l’équilibre entre les pièces (concrètement, il suffit de se regarder dans un glace)

 

2 Comments

  1. gzawye avril 24, 2014

    « d’en coller à tard et à travers » attention petite faute! mais article intéressant!

    1. Leo avril 24, 2014

      Merci pour la remarque, et le compliment 😉

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>